Mes réponses aux priorités des citoyens pour leurs futur(e)s député(e)s exprimées sur le site législatives citoyennes-make.org // Déclaration // 3 juin 2017
Partager

Sur les 5 propositions arrivées prioritaires pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Proposition 278 : Il faut qu’il/elle sache s’entourer des conseils de gens issus de la société civile et de leur expérience

Dans ma vie d’élu et de militant politique, jeje suis toujours appuyé sur la concertation. Une fois élu, je continuerai donc à consulter tout ceux qui le désirent et notamment le mouvement associatif.
Elu, je souhaite consulter régulièrement mes électeurs, pourquoi pas en créant un « Observatoire citoyen », un collectif indépendant qui aura carte blanche pour m’interpeller sur mon travail parlementaire et la fabrique de la loi. Comme l’a fait Régis Juanico sur la 1ère circonscription de la Loire à St-Etienne.

Proposition 149 : Il faut qu’il/elle développe les énergies vertes (photovoltaïque)

Tout a fait d’accord, je crois qu’il suffit d’écouter ce que j’exprime régulièrement, notamment dans mes vidéos de campagne pour connaître mon engagement. Plus globalement la Transition énergétique pourrait créer 1 million d’emplois.

Proposition 274 : Il faut qu’il/elle développe des aides aux créations de jeunes entreprises et start-up

Tout a fait d’accord, c’est d’ailleurs ce à quoi je me suis engagé en ratifiant la déclaration MOOVES avec les entreprises notamment de l’ESS. Elu à la région de 2010 à 2015, j’ai co-dirigé le contrat d’agglomération de St-Etienne Métropole dans lequel nous avons financé notamment la pépinière d’entreprise de la cité du Design de S-Etienne.

Proposition 354 : Il faut qu’il/elle soutienne l’économie locale en aidant au mieux les commerçants et artisans

Tout à fait d’accord. Je suis d’ailleurs fils d’artisan du bâtiment. Il faut donner la priorité au « Made In France » et au local dans les appels d’offre. C’est possible grâce aux clauses sociales et environnementales des marchés.

Proposition 250 : Il faut qu’il/elle interdise les élevages et cultures intensives

J’ai signé l’appel « Animal Politique qui va dans ce sens. Pour avoir une agriculture qui donne leur place aux paysans pour un meilleur élevage, il faudra redistribuer les subventions et soutenir plus le monde agricole.

Olivier Longeon, candidat de gauche et écologiste de la 2ème circonscription de la Loire